Sustainability
CLOSE
Topo
Carbone Neutre
Entre mai 2006 et avril 2007, Native a effectue un bilan des émissions de gaz a effet de serre (GES) de la filière biologique de l'Usine de Sao Francisco (UFRA). Cette évaluation a été réalisée selon le protocole GHG - modèle international pour mesurer les émissions - en considérant les effets de la culture de la canne et la production de sucre et d'alcool a l'usine. Compte-tenu qu'une partie de cette production est destinée a l'exportation, l'énergie nécessaire pour le transport de ces marchandises vers leur destination finale (USA, Europe, Japon) a également été prise en compte.

Les quantités d'émissions trouvées pour UFRA sont plus basses que les niveaux moyens d'émissions de l'industrie de la canne a sucre, du fait de ses méthodes de production biologiques. Comparée a la production de sucre a partir de la betterave en Europe ou au Japon, ou encore a la production de sucre a partir de la betterave ou du mais aux Etats-Unis, les écarts sont encore plus nets, car ces méthodes de production fonctionnent a partir d'énergies fossiles alors que UFRA utilise de l'énergie a base de bagasse de canne a sucre.
Click here to contact us
Base
Fechar
Enviar
Transparente
  *
  *
  *
  *
Clean Renewable Fuel

The São Francisco Sugarmill produces ethanol, a clean, renewable source of energy that currently represents the only viable global alternative to fossil fuels for automotive vehicles. Ethanol derives both from the juice coming from crushing and from the molasses resulting from sugar production. These substances undergo a biological fermentation process, the final product of which is the fermented must.

The yeast is removed from the must by centrifuge, a process through which the wine is obtained. For the most part, the resulting yeast returns to the fermentation process. A small portion of it is removed from the process, dried and sold as a high-quality protein supplement for animal feed. The wine is forwarded to the stills where hydrated ethanol is made.